histoire tennis

L’histoire du tennis et ses origines en France

Le sport de tennis, tel qu’on le connaît aujourd’hui, a été importé en France par des Anglais fortunés qui ont d’abord joué à ce sport sur le sable des plages de Bretagne. Par la suite, les premiers courts de tennis ont été bâtis dans les parcs des hôtels qui se trouvaient dans les villes balnéaires comme Dinard pour qui, selon certains historiens, le « Dinard lawn-tennis club » serait le premier club de tennis français créé en 1879.

Il s’avère cependant, étant donné que le tennis n’est en vérité qu’une adaptation anglaise du jeu de paume à la française, que ce serait le duc d’Orléans qui, lors de son emprisonnement en Angleterre en 1415, aurait introduit le jeu de paume qu’il pratiquait quotidiennement.

Jeu paume tennis franceCependant, quelles que soient les diverses sources historiques relatant des premières expériences du tennis de 1858 jusqu’en 1874, ou, diverses versions de ce sport furent inventées pour le perfectionner au fur et à mesure, il a bien fallu attendre l’apparition du caoutchouc qui a permis de créer des balles pouvant rebondir sur l’herbe pour séparer réellement le tennis du jeu de paume. D’ailleurs, le nom de « lawn tennis » veut tout simplement dire tennis sur herbe en anglais. Alors que le jeu de paume portait le nom de « Real tennis » en Angleterre. Le mot même de « tennis » proviendrait de l’avertissement que l’on donne au départ d’un jeu de paume : « Tenez ! ».

Le tennis est né à l’époque victorienne soumis aux règles victoriennes. C’était donc un sport réservé à l’aristocratie et à la bourgeoisie. Il était alors impensable d’en faire un sport professionnel rémunéré. Les joueurs professionnels ont même été bannis de la plupart des circuits traditionnels du fait de la lutte des classes. Il était hors de question de les laisser accéder aux tournois indépendamment des hauts responsables du tennis. D’autant que la fédération anglaise de tennis était toute puissante et chapeautait tous les autres clubs de tennis internationaux. Il a fallu attendre la création du championnat de France de tennis en 1891 pour changer la donne et accorder les règles de ce sport entre les clubs. Le championnat de France de tennis deviendra international à partir de 1925 et portera le nom des « Internationaux de France de Tennis ».

Dans ses début le tennis était appelé par ces premiers praticiens passionnés, la pelota ; il s’agit du major Harry Gem et de son ami espagnol Augurio perera. il lui ont ensuite attribué le nom de Lawn rackets vers les années 1869. Ce fut aussi dans ses moments que les premières courts de tennis avec gazon fut envisagées. À la suite de tout cet engouement progressif pour ce nouveau sport, le majorGem, son ami M. Perera, M. Frederic Haynes ainsi que M.arthur Tomkin forment un club à Leamington. Ce club fut alors le tout premier club de tennis du globe terrestre. Il est toutefois soutenu que ce le tennis moderne soit l’œuvre du major Harry Gem.
Le tout premier tournoi de tennis au monde s’est déroulé au cours du mois d’août 1876 sur un court aménagé dans la résidence de M. William Appleton aux Massachusetts en Angleterre.

 

L’USFSA, qui fut la première fédération sportive de l’époque, géra le tennis français de 1888 jusqu’en 1920. À cette date fut fondée la fédération française de tennis. Entre-temps, l’USFSA imposa son obsession de l’amateurisme du tennis français ce qui empêcha celui-ci d’évoluer considérablement pendant les premiers temps face aux professionnels américains, australiens et néo-zélandais. Cependant, les joueurs de tennis amateurs français observaient des entraînements similaires aux professionnels. Cinq heures par jour. C’est ainsi que la génération dorée du tennis français, composée des noms moins connus Suzanne Lenglen à partir de 1910 et des quatre mousquetaires aux alentours des années 20, René Lacoste, Henri Cochet, Jean Borotra et Jacques brugnon se sont entraînés.

La France est une des nations les plus importantes concernant le tennis professionnel. Malgré le fait qu’elle n’ait jamais connue de numéro 1 mondial masculin et que seule Amélie Mauresmo fut la seule N°1 féminine WTA qui a su rester au sommet de la hiérarchie pendant 39 semaines en 2004 et en 2006. Cependant, la France reste un des pays les plus représenté dans le classement mondial avec une moyenne de 8 % à 12 % dans le classement ATP des 100 premiers mondiaux. Dans le classement WTA, cela varie depuis 2010 entre 5 à 10 joueuses classées au top 100.

Grâce aux tournois de Roland-Garros, le tennis français continue de bénéficier d’une renommée internationale assez positive. Ce tournoi s’avère être le plus regardé dans le monde. L’avenir seul pourra nous dire si l’on peut espérer voir un jour un champion de tennis français qui marque vraiment l’histoire comme l’a fait autrefois Yannick Noah.

 

La pratique du tennis dans le monde

Le tennis est un sport de qui ne cesse de se faire connaître au fur et à mesure que les années passent. Ce sport de raquettes est né dans l’intervalle des années 1850 à 1870.  Il peut opposer deux ou quatre joueurs dans le but commun à tous les sports : avoir un gagnant à la partie. Le tennis est joué actuellement, partout dans le monde. Cependant, depuis ses origines, il est principalement pratiqué sérieusement sur trois continents à savoir l’Europe, l’Amérique et enfin l’Océanie. Vous y trouverez les plus grands joueurs et les plus grandes équipes de tennis de la planète.  Il s’est tellement développé dans les pays comme la France à tel point qu’il semble qu’il soit devenu le deuxième sport le plus médiatisé de ce pays après le football. Quant à l’Afrique et l’Asie, le jeu du tennis est encore à un état embryonnaire. Cela est dû soit au désintérêt, soit à un manque d’infrastructures adaptées pour cette pratique sportive.


Laissez une annonce


×
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up